> CPE - vie scolaire
Politique éducative...

Projet éducatif

Vie scolaire: est-ce encore loin la politique éducative ?

Suite au rapport remis à Vincent Peillon pour un enseignement de la morale laïque, Jean-Pierre VERAN, IPR-EVS honoraire, formateur associé à l'IUFM de Montpellier propose une réflexion sur deux conceptions de la vie scolaire. Une première traditionnelle qui "s’entend généralement comme l’encadrement des élèves pendant les temps hors classe et la participation au suivi éducatif individuel et collectif des élèves, en collaboration avec les enseignants." et une "seconde (...) plus ambitieuse (...) pour penser la vie scolaire comme un élément essentiel d’une politique éducative d’ensemble, qui ne serait pas seulement axée sur une politique de prévention autour d’actions ponctuelles en réaction à des faits (faits de violence par exemple), mais centrée sur des actions qui installent les savoirs de façon durable, les transforment en comportements pérennes adossés à un socle de valeurs reconnues par tous.

Lire la suite.

Information relayée par M.SUDRE

Projet Vie Scolaire ou projet éducatif d'un EPLE

Article L401-1, Créé par Loi n°2005-380 du 23 avril 2005 - art. 34 JORF 24 avril 2005

Dans chaque école et établissement d'enseignement scolaire public, un projet d'école ou d'établissement est élaboré avec les représentants de la communauté éducative. Le projet est adopté, pour une durée comprise entre trois et cinq ans, par le conseil d'école ou le conseil d'administration, sur proposition de l'équipe pédagogique de l'école ou du conseil pédagogique de l'établissement pour ce qui concerne sa partie pédagogique.

Le projet d'école ou d'établissement définit les modalités particulières de mise en oeuvre des objectifs et des programmes nationaux et précise les activités scolaires et périscolaires qui y concourent. Il précise les voies et moyens qui sont mis en oeuvre pour assurer la réussite de tous les élèves et pour associer les parents à cette fin. Il détermine également les modalités d'évaluation des résultats atteints.

 

Le projet éducatif ou projet vie scolaire fait partie du projet d’établissement.

Le Rapport national : Refondons l’école de la République stipule en page 45 que :


"Le climat scolaire est un facteur déterminant de la réussite des élèves et la prévention des phénomènes de violence scolaire. C’est pourquoi l’école doit y être particulièrement attentive en appréhendant l’élève dans sa globalité : celui-ci est à la fois un enfant à instruire, un citoyen à éduquer, un travailleur à former….
"Faire systématiquement du projet de vie scolaire une dimension constitutive du projet d’école ou d’établissement pour que les règles de vie interne des établissements soient pleinement appropriées et partagées par tous.

Le projet de vie scolaire est à comprendre au sens de projet éducatif de l’établissement.

A propos du règlement intérieur

« Source Educscol » « En articulation avec les objectifs éducatifs du projet d'établissement, le règlement intérieur organise la vie scolaire sous tous ses aspects. Il est un axe fort de la vie de l'établissement. Son élaboration, son actualisation comme son application engagent l'ensemble des adultes et constituent pour les élèves un apprentissage de la vie en société et de la citoyenneté et une préparation à l'exercice de la démocratie. » 

 

Définition de la politique éducative

(Définition de Claude Bisson-Vaivre, doyen de l’inspection générale Etablissements et vie scolaire)

Combinaison d'actions qui:

  • installe les savoirs de façon durable et
  • les transforme en comportements pérennes et compatibles avec les valeurs sociales

          

Les objectifs éducatifs du projet d’établissement = Projet Vie Scolaire.

Ce n’est pas le projet du CPE, ni le projet du service Vie Scolaire.

 Projet de service Vie Scolaire 

 

Le projet Vie scolaire met en œuvre la politique éducative de l’établissement. La démarche de projet, vise sous l’impulsion du chef d’établissement, et avec le conseil du CPE et du conseil pédagogique, à:

  • L’analyse et la réflexion collective,
  •  L’adhésion collective,
  •  La prise en charge des actions collectivement,
  •  L’évaluation des actions collectivement,

 Pour que l’action collective soit efficace, elle doit être coordonnée, et cohérente (tant dans les actes que dans les discours, dans la communication).

 

1 - Qui participe à l'élaboration du projet Vie Scolaire?

  •  L’équipe de direction
  • Les CPE
  • Le service Vie scolaire
  • Les professeurs
  • Les parents
  • Le service médico-social
  • Les Techniciens des collectivités
  • Les Atos

 

 2 - Où le projet Vie Scolaire se construit-il?

Dans le CESC, les membres du CESC font un diagnostic des besoins, fixent des priorités, des objectifs, proposent un programme d’actions, prévoient l’évaluation de l’atteinte des objectifs.

 Dans le conseil pédagogique, les membres du conseil pédagogique font un diagnostic des besoins, fixent des priorités, des objectifs, proposent un programme d’actions, prévoient l’évaluation de l’atteinte des objectifs. →But : rapprocher le pédagogique de l’éducatif, cf. Socle commun.

 

3 - Quels sont les points d’ancrage de la politique éducative ou du projet Vie Scolaire ?

    A - L’accueil des élèves, des parents et des personnels

Concerne :

    • les journées d’accueil des familles, des futurs élèves, des dispositifs d’inscription,
    • l’accueil individuel des familles qui en font la demande (service public)
    • l’accueil des élèves à besoins particuliers,
    • l’accueil et l’accompagnement des nouveaux personnels par un protocole formalisé.

 

L’accueil concerne aussi la mise en place de protocoles d’accueil partagés et appliqués par tous dans les cas suivants :

    • Retour d’un élève après absence pour maladie
    • Retour d’un élève après une exclusion des familles, des futurs élèves, des dispositifs d’inscription,
    • Retour d’un élève après stage, voyage, etc.

 

Dans tous les cas, le protocole doit traiter de l’organisation de la continuité des apprentissages.

Tous les personnels et élèves sont concernés par ses différents accueils et doivent être impliqués. Il est résulte la nécessité d’un discours commun visant à valoriser l’établissement, les personnels et les élèves.

 

 Exemples d’indicateurs d’évaluation:

  • Nombre d’information et de communication aux familles, objets, etc. Taux de participation des différents acteurs de l’EPLE,
  • Taux de participation aux instances de l’EPLE.

   

   B - Le suivi individualisé des élèves

prend en compte la progression de l’élève dans ses apprentissages disciplinaires, mais aussi l’évolution de son autonomie et de sa responsabilisation. Des procédures :

    • d’explicitation du règlement intérieur,
    • d’appropriation du règlement intérieur,
    • de réécriture du règlement intérieur,
    • d’élaboration de la charte des règles de civilité en collège,
    • d’attribution de la note de vie scolaire,
    • de pause de punitions et sanctions éducatives.

Ne pas oublier l’éducation aux techniques de l’information et de la communication :

    • chartre d’usage des TICE.

 Le suivi individuel des élèves peut être facilité par des liens renforcés entre les dispositifs d’accompagnement et les professeurs :

 Exemples d’indicateurs d’évaluation:

  • Tableau de bord de la vie scolaire,
  • Nombre de tutorats,
  • Nombre de professeurs tuteurs,
  • Nombre de PPRE.

   

   C - Le suivi collectif des élèves

Le suivi individuel des élèves peut être facilité par un suivi collectif des élèves au préalable :

    • équilibre dans la nature des activités pédagogiques proposées aux élèves dans la journée,
    • répartition des évaluations sur le trimestre, (gestion prévisionnelle)
    • progressions pédagogiques et éducatives horizontales et verticales,
    • propositions d’activités renforçant les apprentissages en dehors des heures de cours et dans l’établissement, (implication dans les instances, dans des projets)
    • programme construit des heures de vie de classes.

 

Exemples d’indicateurs d’évaluation :

  • Nombre de professeurs impliqués dans l’accompagnement éducatif, accompagnement personnalisé,
  • Nombre et catégories des personnels impliqués dans les heures de vie de classe.

   

   D - L’ouverture sur l’environnement économique social et culturel, et l’ouverture européenne et internationale

Doit permettre aux élèves de renforcer les apprentissages et la motivation tout en développant l’autonomie et l’initiative :

    • classes à projets,
    • sorties,
    • partenariats,
    • séjours à l’étranger,
    • clubs,
    • prises en compte des propositions et initiatives des élèves dans ces domaines.

 

Faute d’intégration dans le projet éducatif, on assiste souvent à une succession d’actions, pas toujours articulées avec les apprentissages des élèves en classe. Ainsi, une vraie politique s’impose, elle concerne le conseil pédagogique afin d’assurer l’égalité des chances. Il n’est pas rare qu’au cours d’une scolarité dans un EPLE, les mêmes groupes d’élèves soient concernés par ces actions, tandis que d’autres y échappent totalement. Ceci crée aussi chez les élèves un sentiment d’injustice.

 

 Exemples d’indicateurs d’évaluation :

  • Nombre d’élèves et classes concernés,
  • Nombre d’actions donnant lieu à un renseignement des items du socle commun,
  • Disciplines concernées et nombre de personnels impliqués.

 

   E - L’éducation à la santé

L’ensemble des personnels de l’établissement concours à la santé et à la prévention des conduites à risques. A cet effet :

    • une cellule de suivi des élèves doit se réunir régulièrement et prendre les décisions adaptées.

 

Exemples d’indicateurs d’évaluation :

  • Nombre de professeurs signalant des situations,
  • Nombre de cas d’élèves suivis et signalement,
  • Nombre et types de dispositifs de prises en charge des élèves,
  • Rôle rempli par les élèves pour le repérage des élèves.

 

 Le CESC

    • programme du CESC,
    • articulation des actions du CESC avec les cours.

 

Exemples d’indicateurs d’évaluation :

  • Nombre de professeurs impliqués dans le CESC,
  • Nombre d’action construite avec la participation des élèves,
  • Prise en compte des propositions des élèves,
  • Nombre de séquences disciplinaires et disciplines impliquées dans le CESC,
  • Nombre d’actions donnant lieu à un renseignement des items du socle commun.

 

   F- L’éducation à la citoyenneté

Dans le fonctionnement des instances, les adultes éduquent à la citoyenneté par l’exemple qu’il donne. CA, Conseil de Classe, CEC, Conférence des délégués, CESC, CVL, etc.

 L’accompagnement des élèves par les adultes doit également être organisé afin qu’ils puissent s’y impliquer de plus en plus ; cela concerne:

    • préparation des prises de parole,
    • préparation de documents,
    • compréhension des documents, l’appropriation,
    • compte rendu de réunion,
    • formation des délégués.

 

Exemples d’indicateurs d’évaluation :

  • Nombre de professeurs et de personnels de vie scolaire impliqués dans l’accompagnement des élèves sur ces actions,
  • Types de travaux confiés aux élèves pour le fonctionnement des instances.

 

   G - L’éducation à l’environnement pour un développement durable

Avant d’engager des actions particulières, des exigences communes sont à construire pour rendre les élèves responsables dans leur environnement proche :

    • rangement des salles, respect de l’entretien (salles de classes, d’études, foyers, CDI, espaces verts, à la restauration, etc.)
    • tri sélectif, collectes pour recyclages, etc.
    • agenda 21,

 

Exemples d’indicateurs d’évaluation :

  • Nombre de salles tenues au cours de la semaine,
  • Nombre de dégradations.

 

   H - L’éducation à l’orientation et le PDMF

Sont inclus dans le projet d’orientation et d’information.

Ils font partie de la politique éducative et peuvent être vus comme une partie du projet vie scolaire.

 

 4 - Quels sont les autres objectifs plus stratégiques du projet éducatif ?

  •  Adaptation de la politique éducative nationale et académique au local,
  • Amélioration du climat scolaire,
  • Action sur l’effet « établissement », pour améliorer les performances des élèves et réduire les inégalités.

 

 5 - De quoi parle t-on dans le climat scolaire ?

 Le ministère a développé un outil : http://eduscol.education.fr/cid58628/oape.html,

 Outil d'auto-évaluation et de pilotage en établissement (OAPE)

  •  En faisant le test d’utilisation de l’outil OAPE, vous trouverez des items influençant le climat, comme par exemple :
  • Un lieu d'écoute et de parole est-il proposé pour les élèves ?
  • Des actions de médiation entre pairs sont-elles organisées pour les élèves ?
  • Des formations sont-elles organisées pour les délégués ?
  • Existe-t-il des actions de sensibilisation en faveur de la mixité fille et garçon ?
  • Existe-t-il un protocole pour la gestion des problèmes rencontrés par les personnels ?
  • Un lieu d'écoute et de parole est-il proposé pour les personnels ?
  • Les assistants d'éducation sont-ils associés aux différentes instances de l'établissement ?
  • Le climat scolaire fait-il l'objet d'échanges au sein d'instances dans l’établissement ?
  • Des formations sont-elles organisées au sein de l'établissement sur des thématiques de vie scolaire ?
  • Les formations sur des thématiques de vie scolaire sont-elles intercatégorielles ?
  • L'établissement met-il une salle à disposition des parents ?
  • Des réunions d'information des parents , autres que celles de rentrée ou pour la remise des bulletins, sont-elles organisées ?
  • Des permanences ou des créneaux horaires particuliers sont-ils réservés pour recevoir les parents ? Des actions sont-elles organisées à destination des parents pour les sensibiliser à leur rôle de parents d'élèves (mallette des parents, ouvrir l'école aux parents, ateliers parentalité, etc.) ?

 

Présentation du projet d'établissement

 

 Nadette Fauvin

 IA IPR/EVS

 

 

 

MEN
accédez à  votre espace